Immobilier & Finance

investissement locatif : quel choix faire entre un appartement t2 ou t3 ?

Avec les nombreux dispositifs mis en place par l’État, l’immobilier est un secteur qui attire de plus en plus les investisseurs. Cependant, face à la demande sans cesse croissante et la diversité des prix, il peut être difficile de choisir entre un T2 et un T3. Avant d’opter pour l’un ou l’autre, vous devez avoir la rentabilité à l’esprit.

Les raisons d’opter pour une petite surface (T2)

Les T2 sont indiqués pour les budgets serrés. Avec un prix faible, ils sont facilement accessibles pour un premier investissement dans l’immobilier. Avec un coût peu élevé, leur rendement sont par contre élevés avec une croissance de 5 à 7 % l’an.

En réalité, les petites surfaces se louent plus facilement que les grands, surtout dans les villes estudiantines et les grands pôles d’emplois. Un succès dû à la présence des étudiants et de jeunes employés à revenus modérés en quête de leur premier domicile. Pour avoir plus de chance, l’idéal serait de trouver un emplacement proche des transports en commun et dans les villes où la loi Pinel est appliquée. Cela vous permettra aussi de profiter d’une importante réduction sur les impôts.

Toutefois, il ne faut pas perdre de vue les inconvénients liés à la location de ce type de location. La rotation des locataires est particulièrement élevée que dans les zones urbaines. La durée moyenne de location d’un T2 est de deux ans. La conséquence directe étant la perte de rentabilité durant la période de vacances du logement. La non-occupation peut aussi accélérer la dégradation des lieux et occasionner des frais de remise en état. Le risque d’impayés est également élevé avec les petites surfaces qui sont généralement occupées par des étudiants ou des personnes ayant un revenu précaire ou instable.

Les raisons d’investir dans un T3

Le taux de rentabilité d’un T3 est de 3 à 5 % l’an pour un coût qui se chiffre à des milliers d’euros. Les principaux avantages sont la pérennité de la location et des mensualités plus conséquentes. Les locataires des grandes surfaces sont habituellement plus fidèles, et la durée moyenne de location est de 5 ans. Ce type de logement s’adresse principalement aux couples ou aux familles, ce qui garantit la stabilité des loyers et réduit les risques d’impayés. La faible rotation des locataires vous dispense des fréquents travaux de remise en état. La rentabilité est d’autant plus accrue.

La dépense pour l’achat d’un tel logement peut faire hésiter, mais sur une longue période, le retour sur investissements est garanti. Par ailleurs, les grandes surfaces font seulement 1/8 des locations. Cet aspect fait que la demande est forte et le propriétaire n’aura pas trop de mal à trouver un locataire. À la revente également les T2 étant peu nombreux sur le marché, vous pouvez rapidement trouver un acquéreur et obtenir un bon prix.

Le T2 peut être un choix intéressant pour ceux qui ont un faible budget et qui sont prêts à investir dans une zone attractive. Le meilleur choix reste le T3 pour ceux qui ont les moyens. Certes il affiche une faible rentabilité par rapport au précédent. Cependant, si vous tenez compte des frais de remise en état et le manque de loyers pendant les périodes de vacances, vous constaterez qu’il est plus avantageux d’investir dans un T3.

Souscrivez à une assurance de prêt immobilier

Lorsque vous demandez un prêt immobilier, il est normal que l’institution financière vous propose une assurance de prêt immobilier. Ce type d’assurance, qui est également proposé par des assureurs indépendants, est un produit très intéressant, et il est fortement recommandé à toute personne qui demande un prêt immobilier.

L’importance de souscrire une assurance de prêt immobilier

Une assurance de prêt immobilier est une assurance qui s’adresse aux personnes qui ont contracté un emprunt ou un crédit immobilier et qui souhaitent faire couvrir leur dette pour leur sécurité et celle de leur famille, afin de ne pas mettre en péril leur patrimoine en cas de décès. Autrement dit, l’objectif de cette assurance est de protéger l’institution financière contre un éventuel défaut de paiement dû au décès ou à l’invalidité de l’emprunteur. Pour faire un bon choix, nous vous recommandons de comparer les offres d’assurances de prêt pour votre investissement immobilier. Ne vous arrêtez surtout pas sur la première offre trouvée.

Concernant le paiement de la prime d’assurance, celle-ci peut être échelonnée (mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement) ou en un seul versement initial (assurance à prime unique). Cela dépend du type d’assurance et du capital à assurer.

L’assurance de prêt immobilier est un type d’assurance-vie dans lequel le capital assuré coïncide avec le montant en attente d’amortissement. Ceux-ci ont la même durée que le crédit hypothécaire ou le prêt. Le montant du capital garanti au moment du décès de l’assuré sera le même que le capital restant dû de l’hypothèque ou du prêt immédiatement après la dernière échéance.

Par ailleurs, il existe un autre type d’assurance dans lequel le montant à verser en cas de décès, ou d’invalidité (le cas échéant), reste inchangé pendant toute la durée du contrat d’assurance. Dans ces cas, la compagnie d’assurance versera à l’établissement de crédit le montant en attente d’amortissement, et la franchise au reste des personnes désignées comme bénéficiaires dans la police.

Est-il obligatoire de souscrire une assurance de prêt immobilier ?

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, il n’est pas obligatoire de contracter une assurance de prêt immobilier, bien que cela soit fortement recommandé. De la même manière, le fait de contracter un prêt immobilier auprès d’une certaine banque n’implique pas que l’assurance doit également être contractée auprès d’elle.

Dans le cas des prêts hypothécaires, la seule assurance obligatoire est l’incendie, et vous pouvez la contracter avec qui vous voulez.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 %