Santé & Bien-être

Comment faire du cloud chasing ?

Pratique consistant à émettre de gros nuages avec une cigarette électronique, le cloud chasing est l’art du maniement de cette dernière. Comment s’y prendre ? Voici les informations que vous devez avoir sur le sujet.

Les éléments nécessaires pour faire du cloud chasing

La cigarette électronique est l’outil indispensable pour faire du cloud chasing. Il est recommandé de choisir pour cela les atomiseurs reconstructibles. Ce dernier doit contenir un e-liquide qui vous servira à faire les vapeurs. Il est généralement composé du PG (propylène glycol) et du VG (glycérine végétale). Le dernier élément contribue à la rondeur du e-liquide et la production de vapeur tandis que le premier lui apporte plus de saveur.

D’autres éléments sont à prendre en compte tel que le matériel, le mod, l’airflow ou le cotonnage. Plus votre équipement est au point et plus gros sera votre nuage. Les e-liquides constitués en high VG vous aident à produire beaucoup plus de nuages, généralement 30/70 de PG/VG, voire 100% VG.

Procédure pour faire du cloud chasing

Avant d’expirer, inspirez directement dans les poumons, car la taille du nuage dépend de l’inhalation. Certains clouds chasers se servent de leurs mains afin de maitriser la vapeur pour créer des figures impressionnantes. Fermez ensuite les airflows pour que la vapeur ne se disperse pas et ne soit pas trop fine. L’expiration doit se faire lentement, car si vous expirez trop vite, la taille de votre nuage sera mince. Cependant, plus vous vous retenez et plus gros sera votre nuage. Vous devez alors perfectionner vos manières d’inspirer et de respirer.

Certains clouds chasers reculent à chaque fois qu’ils expirent, c’est la méthode ‘’rip trippers’’. Commencez par expirer un nuage en forme de O, puis faites en un autre plus petit et ainsi de suite. Les O doivent diminuer de taille à chaque expiration et ensuite vous les pousserez légèrement de côté avec vos mains : c’est le mouvement du ‘’Push the O’’. Si vous voulez essayer le Ghost, sachez que c’est le mouvement qui est décrit comme le plus compliqué à réaliser. Dans un premier temps, vous devez inhaler de la vapeur. Ensuite, abaissez votre mâchoire inférieure pour faire sortir la vapeur lentement. Et d’un geste rapide, inhalez à nouveau cette vapeur, mais cette fois-ci, par le nez.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %